Site créé avec :
jefaismonsite création de sites web

exercices de philosophie

par Maryse Emel


Accueil


Bienvenue sur la page d'accueil des exercices de philosophie de Maryse Emel

(introduction et site en cours de rédaction)

 

Introduction

site créé avec JeFaisMonSiteS'exercer relève apparemment de l'acquisition de mécanismes. Cependant il faut de la souplesse.
Le mouvement n'est possible que par le mécanisme régulé et harmonieux des parties du corps. La marche est convenable tant qu'on ne voit pas surgir de façon impromptue les mouvements saccadés des mécanismes.
Balzac écrit que tout "le secret des belles démarches est dans la décomposition du mouvement". Et de rajouter que tous les hommes "condamnés à répéter le même mouvement par le travail auquel ils sont assujettis ont tous dans la démarche le.principe locomotif déterminé"
( Balzac Théorie de la démarche)
 
Il y a deux sens au mot "répétition". Il y a le sens de "dupliquer" et le sens de "s'entraîner" pour améliorer les essais à chaque fois. C'est le sens théâtral du mot.
 
On lit dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert  Répétitionterme de Musique & de Théatre, c’est l’essai que l’on fait en particulier d’une piece que l’on veut exécuter en public, pour que les acteurs puissent prévoir leurs parties, pour qu’ils se concertent & s’accordent bien ensemble, & pour qu’ils puissent rendre exactement ce qu’ils ont à exprimer, soit pour le chant, soit pour la déclamation ou les gestes ; ainsi on dit répéterune comédie, un opéra, un motet, &c.
 
Pour s'exercer à un rôle de théâtre, il faut se situer à l'intérieur du rôle. Il ne s'agit pas de demeurer à l'écart. De la même façon l'exercice n'est valable que dans le cadre de la construction d'une problématique articulant divers problèmes. Il appartient à un tout et ne vaut rien en lui-même.
 
Quand les exercices s'adressent au corps, on parle d'exercices physiques  afin d'entretenir les mouvements du corps. Pour y parvenir, l'exercice a quelque chose du dressage au sens où il redresse le corps...le tient droit.  Le kinésithérapeute corrige par des exercices les mauvais mouvements. Il s'agit de rendre au corps son efficace et sa mobilité. On s'exerce pour se maintenir "en forme" et contrôler les débordements possibles.
 
 
L'exercice entretient le corps et la réflexion, par analogie. Il aiguise cette dernière. Cette façon de procéder renvoie à une philosophie du jugement, du sujet. Les exercices dès lors s'adressent à la subjectivité en acte.